Rapport d’expérience – Natascha #1

Le 16 mars 2020, le Conseil fédéral annonçait le confinement de la Suisse. En tant qu’employeur, il était très important pour HIN de pouvoir proposer des emplois attrayants et des entrées en poste également en télétravail. Aussitôt dit, aussitôt fait. Aujourd’hui, nos nouveaux collaborateurs nous parlent de l’expérience très spéciale que représente le fait de commencer un nouvel emploi en télétravail. Dans la série d’interviews «Rapports d’expérience en télétravail», ils nous parlent des avantages et des inconvénients et nous donnent quelques conseils judicieux pour s’organiser à la maison.
HIN: Natascha, parles-nous brièvement de toi et ta fonction chez HIN.

J’ai commencé en avril comme responsable de projet en communication et marketing. Ce que j’aime avant tout dans mon travail, c’est sa polyvalence et ses tâches créatives. De la planification des réseaux sociaux, à la réalisation de concepts ou d’interviews, chaque jour réserve de nouveaux défis. Chez HIN, je suis responsable de divers projets dans le domaine de la communication et du marketing, ce poste m’offre de nombreuses possibilités d’apporter mon expertise. Commencer ma fonction en télétravail a été une expérience fascinante pour moi. Ce qui est plus surprenant encore, c’est le constat positif que je peux en tirer aujourd’hui.

Natascha Ronner
Chef de projet Marketing & Communication

Natascha Ronner est responsable de la mise en œuvre de différents projets en communication marketing, avec accent sur la rédaction et la communication intégrée. Elle est titulaire d’un diplôme en communication événementielle et marketing, ainsi que d’un diplôme d’Hôtelière-Restauratrice ES.

HIN: Quel est-il?Mon arrivée était très structurée dès le début et je me suis sentie extrêmement bien encadrée, malgré la distance physique. Cela est dû en grande partie au formidable soutien de mes nouveaux collègues. Que ce soit notre assistante support 2e niveau, qui m’a accompagnée via maintenance à distance durant les premiers jours, mon supérieur hiérarchique, qui m’a tout expliqué en détail par vidéoconférence, ou toute mon équipe, qui était constamment à ma disposition.

La correspondance par vidéotéléphonie compensait un peu le manque d’interaction humaine et m’a motivé davantage. Je peux donc tirer un bilan extrêmement positif, surtout parce que cela m’a permis d’évoluer.

HIN: Cette évolution a-t-elle été personnelle ou professionnelle?Natascha: Le télétravail exige beaucoup de discipline et d’organisation, mais le programme d’introduction structuré et le généreux soutien m’ont facilité la tâche. Néanmoins, il faut se motiver encore plus pour se lever tôt et travailler à des heures fixes, mais aussi s’habituer à travailler seule au bureau. J’ai beaucoup grandi grâce à cela. Sur le plan professionnel, j’ai bien sûr aussi appris énormément de choses. J’ai en effet suivi plusieurs formations en ligne et j’ai également pu compléter le portail de sensibilisation HIN Awareness. HIN: Y a-t-il quelque chose qui t’a particulièrement impressionnée ou perturbée?L’esprit d’équipe était très fort et clairement perceptible, même en télétravail. J’ai trouvé cet aspect particulièrement précieux. Surtout au sein de ma propre équipe. J’ai été on ne peut mieux intégrée et j’ai même reçu une photo de mon futur lieu de travail dès le début. Celui-ci était déjà entièrement aménagé malgré le télétravail, ce qui m’a donné le sentiment d’être la bienvenue. HIN a également créé une salle de pause virtuelle pour échanger entre nous, où il suffit de se connecter pour rencontrer d’autres collaborateurs en ligne. C’est selon moi une excellente idée pour rester en contact.
HIN: De quoi te réjouis-tu le plus pour ton premier jour au bureau et as-tu des craintes en termes de sécurité?Dès le début, nous avons été régulièrement informés de l’évolution de la situation par rapport au télétravail et des mesures de protection prises par l’entreprise. Cette communication transparente et le fait de savoir que HIN fait tout pour protéger ses collaborateurs me donnent un sentiment de sécurité. Cela confirme également que j’ai choisi le bon employeur, je ne me fais donc aucun souci. Je me réjouis d’autant plus de faire enfin la connaissance de tout le monde personnellement. J’ai déjà rencontré beaucoup de collègues par vidéo, mais c’est autre chose de rencontrer tout de monde sur place.

Je pense qu’en ce moment, tous se réjouissent du retour à la «normale» – aussi bien les nouveaux venus que ceux qui travaillaient déjà chez HIN avant le confinement.Dans le prochain rapport d’expérience, nous vous présenterons Gerry. Il travaille comme comptable avec passion depuis plus de quinze ans. La semaine prochaine, il dévoilera pourquoi une chemise a sauvé son télétravail et ce qu’il aime le plus dans la comptabilité.