Avertissement: de plus en plus de faux appels du support

 

Les signalements d’appels téléphoniques d’imposteurs s’accumulent actuellement. Les fraudeurs prétendent faire partie du personnel de support de Microsoft (ou d’autres sociétés de TIC). L’objectif des fraudeurs est d’utiliser des logiciels malveillants pour accéder à des données sensibles (telles que des informations de carte de crédit, des données de connexion, etc.). Le Centre suisse d’enregistrement et d’analyse pour la sûreté de l’information (MELANI) met également en garde contre ces appels de support.

 

Sous le prétexte que leur ordinateur est atteint par des logiciels malveillants, les collaborateurs présumés de Microsoft incitent les victimes à télécharger un soi-disant outil de nettoyage sur l’ordinateur. En effet, il n’y a pas encore de logiciel malveillant sur l’ordinateur, et ce n’est qu’avec le téléchargement et l’installation de cet «outil de nettoyage» que l’ordinateur est infecté par des logiciels malveillants. L’installation de ce logiciel permet aux fraudeurs d’accéder aux données sensibles (telles que l’accès aux services bancaires en ligne). Parfois, la victime est également extorquée directement (par exemple par la suppression de ses données), et une réclamation d’argent spécifique est faite. Dans certains cas, la victime s’est également vu proposer un abonnement à l’assistance pour lequel elle doit fournir ses informations de carte de crédit.

Les appels sont effectués à partir de numéros suisses ou étrangers, en partie à l’aide d’une usurpation d’identité dite Call ID Spoofing, c’est-à-dire par la simulation d’un autre numéro d’appel.

 

Mettre immédiatement fin à l’appel

Microsoft n’effectue généralement aucun appel de support non annoncé ou non sollicité. Pour cette raison, vous ne devez pas répondre à de tels appels et si jamais, y mettre fin immédiatement.

Si vous avez déjà reçu un tel appel et suivi les instructions du soi-disant collaborateur du support, vous devez immédiatement déconnecter votre ordinateur d’Internet et effectuer une analyse antivirus. En cas de doute, il peut être judicieux de faire vérifier l’ordinateur par un spécialiste. Si vous avez fourni les détails de votre carte de crédit, il est préférable de contacter immédiatement votre société de carte de crédit et de faire opposition aux montants déjà comptabilisés.

 

Informations complémentaires et mises à jour.