Un changement à la tête de HIN renforce le niveau stratégique

Christian Greuter, jusqu’à présent directeur général de Health Info Net AG (HIN), a été nommé membre de la direction de la Caisse des médecins et entre au conseil d’administration de HIN. À l’avenir, les entreprises proches du corps médical pourront ainsi mieux coordonner leurs activités au niveau stratégique. Lucas Schult, précédemment directeur général adjoint, reprend le poste de CEO de HIN.
Christian Greuter, jusqu’à présent CEO de HIN, a été nommé membre de la direction de la Caisse des médecins. Avec la co-fondatrice de HIN, il sera responsable, entre autres, des thèmes du marché et de la gestion des partenaires. Sous sa conduite, HIN a été en mesure de réaliser une forte croissance de la clientèle au cours des sept dernières années et d’élargir continuellement sa gamme de services. Christian Greuter restera lié au management de HIN, mais passera de la direction opérationnelle au conseil d’administration, où il occupera le poste de délégué du conseil d’administration. À ce titre, il assumera la fonction de plaque tournante pour la mise en œuvre de la stratégie.Au 1er juin 2019, Lucas Schult, directeur général adjoint de longue date, a repris le poste de CEO de HIN. L’équipe de direction éprouvée de HIN restera donc en place après la réorganisation, assurant ainsi la continuité du management. En tant que CIO, Lucas Schult était jusqu’ici responsable du fonctionnement fiable et sécurisé de l’ensemble des systèmes d’information de HIN, jouant un rôle clé dans le développement de l’entreprise.Dans le sillon de la progression de la numérisation, les secteurs d’activité des prestataires du corps médical se développent toujours davantage. Afin de s’aligner de manière optimale sur ce marché dynamique, il est nécessaire de renforcer la coordination au niveau stratégique. Ce renforcement nous donne l’occasion d’exploiter davantage les synergies pour ouvrir de nouveaux domaines d’activité, de soutenir le corps médical suisse dans sa transformation numérique et de développer davantage les services existants en faveur du personnel de la santé.
Christian Greuter
Lucas Schult

Trois questions à Lucas Schult, nouveau CEO de HIN

Monsieur Schult, vous travaillez pour HIN depuis sept ans. Qu’est-ce qui va changer pour vous suite à cette nouvelle fonction?Peu de choses changeront pour moi. En tant que directeur général adjoint, j’ai été très impliqué dans la gestion de HIN au cours des sept dernières années. C’est pourquoi je connais très bien le sujet et toute l’entreprise. Mais en tant que CEO, j’agirai davantage vers l’extérieur et cultiverai des relations avec nos partenaires et clients.Où voulez-vous établir vos priorités en tant que CEO?Maintenant et dans un avenir proche, il nous faut nous adapter à un cadre juridique plus strict, par exemple par le biais de la LDEP ou de l’adoption des normes européennes en matière de protection des données. Nous devons réussir à faire un grand écart: d’une part, nous devons répondre à des exigences plus strictes, d’autre part, nous devons investir dans la convivialité du raccordement HIN et de ses services associés. Nous ne créons pas la sécurité uniquement à travers des systèmes de protection sophistiqués, mais en fournissant aux professionnels de la santé des outils simples et utiles.Comment voyez-vous le rôle des entreprises appartenant à des médecins?Les entreprises appartenant à des médecins remplissent des fonctions très importantes dans le système de santé suisse. En tant que norme de communication sécurisée, HIN en est un exemple parmi d’autres. La situation initiale est la même pour toutes les entreprises; j’ai mentionné l’évolution des conditions-cadres, à laquelle nous devons tous faire face. Il sera crucial d’unir nos forces et d’aller de l’avant de façon ciblée pour relever les défis à venir. Si nous y parvenons, je suis convaincu que les aspects positifs l’emporteront et que nous parviendrons à un degré de maturité encore plus élevé en tant qu’entreprise.