Préparation pionnière à l’EPD

Les hôpitaux (jusqu’en 2020) et les centres de soins (jusqu’en 2022) doivent pouvoir déposer les documents dans le dossier électronique du patient (DEP). La Fondation Amalie Widmer se prépare au DEP de manière pionnière. Urs Kessler, responsable de projet, en interview:

«À la fondation Amalie Widmer, chaque professionnel de la santé, qui en a besoin, recevra une identité électronique HIN pour accéder au DEP.»
Monsieur Kessler, il semble que vous soyez le premier foyer en Suisse à être raccordé au dossier électronique du patient (DEP). Quelle aventure!U. Kessler: C’est vraiment un beau défi d’établir et de mettre en œuvre quelque chose de nouveau avec différents acteurs. Dans notre travail quotidien, nous sommes en contact étroit avec divers prestataires de services. Grâce au DEP, nous pourrons échanger et rendre disponibles encore plus rapidement des données et des documents – c’est notre motivation! Mais pour cela, il est important que tous se raccordent le plus rapidement possible au DEP. J’y vois à l’heure actuelle l’obstacle encore le plus important. Vous travaillez avec un HIN Gateway. Où voyez-vous HIN dans le rôle de soutien sur le chemin du DEP?U. Kessler: HIN soutient le DEP par deux fonctions élémentaires: d’une part avec la communication conforme aux principes de la protection des données et, d’autre part, avec les conditions pour l’eID, qui sont mises en place grâce au HIN Access. L’eID permet d’accéder au domaine sécurisé du DEP, où sont enregistrés les documents qui sont pertinents pour le traitement. De cette manière, les processus de communication peuvent être créés plus efficacement, ce qui débouche sur une optimisation de la chaîne du traitement.
Lire l’intégralité de l’interview (Article uniquement disponible en allemand). Par ici pour la suite.