Télémédecine: pas de confiance sans sécurité

Qu’il s’agisse de l’anamnèse, de la consultation à distance ou de la collaboration interprofessionnelle: à l’heure actuelle, plus de discussions que jamais se déroulent par vidéoconférence. De nombreux professionnels de santé ne sont pas encore familiarisés avec l’utilisation de ces outils dans leur travail quotidien. A travers l’exemple de HIN Talk Video, nous vous montrons que des conversations peuvent également être menées en toute confiance dans des salles virtuelles.
En raison de la complexité de la situation actuelle des soins, le besoin de services médicaux et thérapeutiques indépendants du lieu a considérablement augmenté. Un reportage de l’émission «Kassensturz» de la SRF a récemment abordé l’importance et l’utilité de la vidéotéléphonie dans ce contexte.
Fulvia Rota, spécialiste FMH en psychiatrie et psychothérapie, et utilisatrice de HIN Talk Video, y souligne combien l’interruption soudaine des traitements psychiatriques peut être délicate et décrit la vidéotéléphonie comme un moyen important pour les poursuivre même dans les conditions difficiles que nous rencontrons actuellement. Il est toutefois important de s’appuyer sur des services sécurisés, en particulier pour les conversations confidentielles. C’est la seule façon de créer la confiance nécessaire entre les interlocuteurs.
(Reportage en Allemand)
Une communication sécurisée crée la confianceL’instauration d’un climat de confiance dépend non seulement de l’interlocuteur, mais aussi du canal utilisé. Une conversation ouverte n’est possible que si l’on est sûr que les auditeurs indésirables en sont exclus. En outre, le médecin ou le thérapeute doit pouvoir s’assurer que la solution qu’il utilise est conforme aux lois et directives applicables. La FMH a publié une fiche d’information à ce sujet, à laquelle nous nous référons ici.Si l’on se concentre sur les aspects importants de la sécurité (comme le montre ici l’exemple de HIN Talk Video), la confiance dans la télémédecine peut alors être renforcée chez toutes les personnes concernées.
1. Chiffrement de la couche de transport Celui-ci garantit que les séquences vidéo transmises ne peuvent être ni interceptées ni visionnées par d’autres personnes Pour ce faire, le cryptage a lieu pendant la transmission proprement dite et ne peut être décrypté que par les personnes qui y sont habilitées.2. Accès sécurisé par mot de passe L’invitation sécurisée des interlocuteurs fonctionne également avec les participants sans raccordement HIN et lorsque plusieurs parties participent. HIN Talk Video crée une salle de vidéoconférence virtuelle générée par ordinateur, qui peut ensuite être sécurisée par l’organisateur à l’aide d’un mot de passe. Seules les personnes qui connaissent le lien et, le cas échéant, le mot de passe correspondant peuvent rejoindre la conversation protégée.3. Un centre de données suisse sécurisé Pour les services de vidéotéléphonie, les mesures de sécurité et les directives de protection des données du pays dans lequel le centre de données de l’entreprise est situé s’appliquent. Dans le cas de HIN, il s’agit donc des mesures de sécurité très strictes imposées par les normes suisses. HIN Talk Video respecte ainsi toutes les directives de protection des données relatives à la télémédecine émises par la Confédération et la FMH.

HIN Talk Video

HIN Talk Video vous permet de communiquer facilement et en toute sécurité par vidéoconférence. HIN Talk Video peut être utilisé directement dans le navigateur web (Google Chrome et les navigateurs basés sur Chrome), et maintenant aussi avec l’application de bureau ou mobile. HIN met ce service gratuitement à la disposition des participants HIN pour toute la durée de la pandémie de COVID-19. Vous trouverez de plus amples informations (et une option de téléchargement) sous le lien suivant: www.hin.ch/fr/hintalkvideo

Ces aspects font de HIN Talk Video une solution de vidéotéléphonie sécurisée, que nous mettons gratuitement à disposition jusqu’à nouvel ordre. Les domaines d’application ne se limitent pas aux conversations avec les patients ou les clients. Comme chaque participant peut partager son propre écran durant la conférence, HIN Talk Video convient également à la collaboration interprofessionnelle ou aux formations et présentations. Chez HIN, par exemple, nous avons déjà recruté avec succès de nouveaux collaborateurs qui travaillent entièrement à domicile depuis leur premier jour de travail.Dans la situation de crise actuelle, les possibilités offertes par la vidéotéléphonie (et pas seulement dans le domaine de la télémédecine) sont particulièrement évidentes. Dans ce contexte, il est important de ne pas négliger la sécurité. C’est en fin de compte le pilier le plus important pour communiquer dans un climat de confiance.