Rapport d’expérience HIN – #3 Stefan

Après avoir accompagné nos deux nouveaux collaborateurs lors de leur entrée en fonction en télétravail, nous menons cette fois-ci une interview avec un collaborateur existant. Stefan Silva travaille depuis octobre 2018 en tant que comptable chez HIN, aux côtés de Gerry dans la comptabilité. Depuis l’assouplissement des mesures de l’OFSP, il est de nouveau plus souvent au bureau. Dans le cadre d’une interview, il nous parle des avantages et des inconvénients du télétravail et du lien entre HIN et un concert de rock.Pour commencer, une question un peu inhabituelle: si HIN était un concert de rock, quel serait ton rôle?

Je pense que je serais un employé polyvalent: j’aiderais au guichet et au contrôle des billets et je ferais office d’hôte pour les spectateurs. Je me précipiterais simplement pour éteindre le feu partout où cela s’avère nécessaire.

Qu’est-ce qui t’a incité à rejoindre HIN?
Portrait Stefan


En tant que comptable, Stefan Silva est en charge de l’ensemble de la comptabilité et des services internes.

Employé de commerce de formation, il possède une certaine expérience du secteur financier.

J’ai acquis mon expérience professionnelle auprès d’une société fiduciaire spécialisée auprès des clients de la restauration. Le changement d’industrie a donc été pour moi un facteur attrayant, parmi d’autres. Au final, l’argument décisif a toutefois été la convivialité dont tout le monde faisait preuve chez HIN. Cet aspect m’a donné une impression extrêmement sympathique de l’entreprise dès le premier entretien et a finalement été le facteur décisif dans ma décision en faveur de HIN. Jusqu’à ce jour, je ne l’ai jamais regretté.La convivialité a donc perduré?Absolument, et elle s’est même renforcée. Le rapport au sein de l’équipe et avec les supérieurs est très humain. J’ai été accepté très rapidement et je me suis senti accueilli dès le premier jour. Peu de temps après mon arrivée avait déjà lieu le repas de Noël avec toute la famille HIN, et je me souviens encore aujourd’hui avoir eu l’impression d’en faire partie depuis toujours.Quelles sont les activités qui font partie de ton travail quotidien?Tout ce qui a trait aux chiffres, des écritures comptables aux notes de crédit, quittances et factures, en passant par les débiteurs et les créanciers. En outre, la promotion de la collaboration entre les différents départements et de la discussion des cas avec notre service clientèle font également partie de mon domaine de responsabilité.Quelle tâche te plaît le plus? Et dans quel domaine as-tu le plus appris depuis ton arrivée?Ce que je préfère, c’est promouvoir la collaboration entre les différents départements. Dans la comptabilité, nous avons des interfaces avec tous les départements. Des questions sur l’affectation des comptes et leur traitement, aux paiements et aux contrôles de listes, je dispose d’un spectre de responsabilités très large et je suis en contact permanent avec mes collègues des différents services. C’est toujours très intéressant.
Le télétravail est désormais facultatif et tu travailles à nouveau plus souvent au bureau. Que préfères-tu?Il faut bien avouer qu’en télétravail, la communication et les échanges entre collègues étaient très impersonnels et ont beaucoup souffert à cause de cela. C’était souvent très fastidieux car il fallait prendre rendez-vous ou téléphoner pour tout. Cela a également ralenti ou compliqué certains processus. D’un autre côté, il y avait aussi quelques avantages: à la maison, il est plus facile de travailler de manière indépendante et de rester concentré. En fin de compte, c’est bien sûr aussi une question d’habitude. On finit également par apprécier le temps que l’on gagne, par exemple pour se rendre au bureau. Désormais, je suis de nouveau presque tous les jours au bureau de Wallisellen. À la maison, je devais reconstruire mon poste de travail tous les jours car il redevenait une cuisine après le travail.série d’interviews « HIN très personnel »

#1 Natascha
#2 Gerry