Sécurité

Renforcez aujourd’hui encore la sécurité de votre mot de passe!

Il existe un principe élémentaire pour les mots de passe: ils sont d’autant plus faciles à décoder qu’ils sont faciles à mémoriser! Un mot de passe sûr constitue la pièce maîtresse d’une sécurité numérique. Il sert de confirmation de l’identité lors d’innombrables services Internet, tels que l’e-banking, les médias sociaux ou la messagerie électronique. Voilà pourquoi les criminels trouvent ce domaine si intéressant.

Continuer
HIN propose des formations de sensibilisation

Les attaques de cybercrime dans le secteur de la santé sont de plus en plus dangereuses! Perte de données, violation du secret médical ou dommages financiers sont quelques exemples de ce que peuvent causer de telles attaques. Les risques continuent d’augmenter en raison de la numérisation croissante et de la mise en réseau dans le secteur de la santé.

Continuer
«La cybersécurité échoue souvent au niveau du terminal»

HIN a publié un nouvel article sur Medinside, le portail de la branche de la santé. Lucas Schult, CIO et membre de la direction de HIN, évoque les attaques de cybercrime dans le domaine de la santé et montre comment on peut s’en protéger de manière étendue. Il donne des conseils relatifs à la protection globale contre des menaces issues d’Internet et présente un nouveau service HIN. Vous apprendrez de quel service il s’agit en lisant l’article (en allemand uniquement).

Sécurité d’accès: votre cabinet remplit-il les exigences légales?

En tant que médecin, vous êtes légalement tenu de protéger les informations confidentielles de vos patients. Cela signifie que pour les personnes non autorisées, l’accès physique aux salles comportant des données confidentielles de patients est bloqué par des mesures appropriées. En effet, il faut non seulement protéger les données sensibles de patients contre un accès illicite, mais également les médicaments potentiellement dangereux, les salles de radiologie, les armoires et tout autre mobilier.

Continuer
Le secret médical semble s’effriter…

Selon un rapport de la revue de politique sanitaire «Politik+Patient» de l’Association des sociétés de médecins de Suisse alémanique (VEDAG), le secret médical tend à s’effriter. En effet, les médecins doivent transmettre de plus en plus de données sur la santé de leurs patients à l’administration. Des réserves sont également émises vis-à-vis du DME quant à l’éventuel piratage informatique. Découvrez comment HIN propose de faire face à ces attaques dans cet article.